ROMAN JEAN-ELIE

Rentré en 2014 au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Roman Jean-Elie a travaillé notamment sous la direction de Sandy Ouvrier, Guillaume Brac, Serge Hureau, Olivier Hussenet, Caroline Marcadé, Yann-Joël Collin, François Cervantes. Avant son entrée au CNSAD, Roman avait déjà eu plusieurs expériences sur les planches avec La dispute mis en scène par Beata Nilska, Chère maman je n’ai toujours pas trouvé de copine, mis en scène par Julia de Reyke et Alice Gozlan ainsi qu’aux côtés de Claude Brasseur et Patrick Chesnais dans Le Tartuffe mis en scène par Marion Bierry. Formé également comme technicien supérieur en audiovisuel à l’EICAR, Roman a réalisé trois courts métrages et a aussi été régisseur lumière pour le festival Les Pépites à Samoëns en 2010. Il a par la suite mis en lumière La dispute au festival d’Avignon. En juillet 2016, Roman a mis en scène Hamlet et remporté le deuxième prix du Festival International de Spoleto. Il a joué sous la direction de Stéphane Braunschweig dans Macbeth, début 2018, puis dans Séparation(s) mis en scène par Denis Loubaton dans des lycées en banlieue parisienne. En juillet 2018 il est dans Sareri Apin, un spectacle itinérant en Arménie.

LUCIE GRUNSTEIN

Après une hypokhâgne au lyçée Molière à Paris, une formation de 3 ans au Studio de Formation Théâtrale de Vitry-sur-Seine, et une licence de Philosophie, Lucie Grunstein entre au CNSAD en 2014. Elle y reçoit entre autres les enseignements de Yann-Joël Collin, Didier Sandre et Nada Strancar, participe au spectacle de clown Surtout, ne vous inquiétez pas dirigé par Yvo Mentens (repris au Théâtre Déjazet en décembre 2017), et à la création de Claire, Anton et Eux, écrit et mis en scène par François Cervantès, repris à la Maison des Métallos en septembre, puis en tournée à Princeton, Montréal et Marseille. C’est au cours de ces 3 années de formation que Lucie tourne dans les Contes de Juillet de Guillaume Brac, en salle à l’été 2018. Membre du collectif Les Bourlingueurs, à l’origine du festival Les Effusions à Val-de-Reuil, elle joue dans C’est la Phèdre! d’après Sénèque, mis en scène par Jean Joude, spectacle repris au Monfort en 2019. Enfin, Lucie a participé en avril 2018 à un stage de recherche autour de l’enfance dirigé par Joël Pommerat au Théâtre du Merlan.

Spectacle lauréat 2018

Mise en scène : Roman Jean Elie

Texte : Lucie Grunstein

Scénographie : Henri-Maria LEUTNER

Marionnettes : Claire-Marie Daveau

Lumières: Quentin Maudet

Son : Sarah Meunier

avec :

Isis RAVEL

La conteuse dit je veux vous raconter comment j’ai découvert la langue des oiseaux.

Langue de la nuit fragile et volatile, elle n’apparaît qu’ici, au théâtre, lieu aux frontières imprécises où se confondent mensonge et vérité, lieu du doute. Comme dans la nuit de la chambre.

Et il était une fois Petite, perdue dans la forêt, la nuit.

Création en novembre 2020 au Théâtre de Rungis

Théâtre de Chelles

5 et 6 février 2021

Théâtre Paris-Villette (dates en cours)

Théâtre de Vanves (dates en cours)

Théâtre La Passerelle – Scène nationale (dates en cours)

Théâtre d’Angoulême – Scène nationale dans le cadre du temps fort « La Tête dans les nuages (dates en cours)

Production déléguée : Prémisses Production

Coproduction : Théâtre de Rungis, avec le soutien du Jeune Théâtre National, de la Drac Ile de France, de la Région Hauts-de-France