Maëlle DEQUIEDT

Après une formation de comédienne et de violoncelliste, Maëlle Dequiedt sort diplômée en 2016 de l’école du Théâtre National de Strasbourg – section mise en scène. Elle y crée Penthésilée de Heinrich von Kleist, Au Bois de Claudine Galea, Trust – Karaoké panoramique d’après Falk Richter (reprise au Théâtre de la Cité internationale). En 2016-2017, elle est metteuse en scène en résidence à l’Académie de l’Opéra National de Paris, pour laquelle elle crée Shakespeare / Fragments nocturnes. En 2019, elle met en scène Pupilla de Frédéric Vossier au Théâtre de la Cité internationale puis, en 2020, Les Noces, variations, d’après Les Noces de Figaro de Mozart, à l’Opéra de Lille.

Sa compagnie La Phenomena est actuellement basée dans les Hauts-de-France et associée au Théâtre de la Cité internationale pour trois saisons et au Phénix – Scène nationale de Valenciennes Campus Amiens-Valenciennes pôles européens de création. Ses créations évoluent entre théâtre, musique et opéra.

Projets à venir : I Wish I Was (Théâtre de la Cité internationale, Phénix – Scène nationale de Valenciennes, octobre 2020), création autour de Titus Andronicus, (Opéra national du Rhin, Festival Musica, automne 2021).

La Compagnie la  Phenomena a vu le jour en janvier 2020.
Grace à l’accompagnement en structuration de Prémisses, elle s’est établie à Denain, où elle  commence une résidence longue de territoire dans la ville avec le soutien de la région Hauts-de-France.
Elle a intègré le Campus Amiens-Valenciennes pôles européens de création.

Spectacle lauréat 2017

Texte : Trust de Falk Richter
Traduction : Anne Monfort
Mise en scène : Maëlle Dequiedt
Dramaturgie : Simon Hatab
Scénographie : Heidi Folliet
Costumes : Solène Fourt
Lumières / Vidéo : Auréliane Pazzaglia
Son / Régie générale : Jori Desq

D’après la pièce Trust de Falk Richter (traduction de Anne Monfort)

Avec : Youssouf Abi-AyadQuentin BarbosaPauline HaudepinMathilde MennetrierRomain PageardMaud Pougeoise

Falk Richter écrit Trust dans le contexte de la crise financière de 2007. Il met en scène des êtres en perte de sens et de repères, des solitudes face à un système au bord de l’effondrement.
Les rouages du néolibéralisme sont devenus ceux de leurs vies. Et pourtant, une question ne les quitte pas :      « La résistance est-elle possible ? ».
Dans une mise en scène de Maëlle Dequiedt, l’équipe de la phenomena se saisit librement du texte de Richter pour le faire résonner au présent. Porté par l’énergie de six comédiens, nourri d’improvisations, rythmé par des karaokés, le spectacle interroge les désirs mis en veille et la possibilité de se réinventer.

Création au Théâtre de Chelles
07 Novembre 2019
Théâtre de la Cité internationale
08 au 22 Janvier 2019

L’Arche est éditeur et agent théâtral de la pièce Trust de Falk Richter (traduction de Anne Monfort)
Avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

Lien presse

https://next.liberation.fr/theatre/2017/12/14/trust-crises-et-chansons_1616723

https://blog.lefigaro.fr/theatre/2017/12/la-jeunesse-est-a-la-cite-inte.html

https://lestroiscoups.fr/trust-karaoke-panoramique-dapres-falk-richter-theatre-de-la-cite-internationale-a-paris/

Création 2018

Texte : Frédéric Vossier
Mise en scène : Maëlle Dequiedt
Scénographie / Costumes : Solène Fourt
Création Sonore : Marc Bretonnière
Création Lumière : Auréliane Pazzaglia
Création vidéo : Quentin Vigier
Régie générale : Jori Desq

Femme d’influence et monstre sacré d’Hollywood, Elizabeth Taylor reste aujourd’hui l’une des premières à avoir envoyé valser les préjugés misogynes et réactionnaires du cinéma américain. Le texte de Frédéric Vossier outrepasse la biographie de l’icône pour honorer le désir dévorant de vivre, d’aimer, d’éclater les conventions, chez toutes celles qui ne craignent pas de se brûler les ailes. Seule en scène, soutenue par la force évocatrice des images et des musiques, l’actrice Laure Werckmann dialogue avec cette part d’héritage cinématographique.

Théâtre de la Cité internationale
11 au 31 Janvier 2019
Théâtre de Chelles
29 mars 2019
TAPS Laiterie à Strasbourg
9  au 11 mai 2019

Création 2019

Texte : Claudine Galea
Mise en scène : Maëlle Dequiedt
Scénographie / Costumes : Solène Fourt
Création musicale : Joaquim Pavy
Lumière / Son / Régie générale : Sarah Meunier

Avec : Joaquim Pavy, Maud Pougeoise, Adèle Zouane

 

Le bois en question n’a rien des forêts de contes de fées : situé en périphérie d’une ville, il est traversé par des joggeuses, jonché de sacs plastiques et abrite des étangs sur lesquels les cygnes tournent en rond. Le petit chaperon rouge a grandi. Il est désormais adolescente et doit faire face aux bas instincts de la Rumeur Publique. Quant aux mères, elles traînent derrière elles leur ennui et leurs désirs déchus, au point de se jeter dans les bras du premier prédateur venu qui n’a pas toujours une gueule de loup. Les chansons et la guitare électrique rythment cette histoire de désobéissance et de révolte.

Théâtre National de Strasbourg
12, 13 mai 2016

Théâtre L’Échangeur Bagnolet
19 juin 2016

Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes
Théâtre de Denain
du 4 au 5 octobre 2019

Le Préau Centre Dramatique National de Normandie-Vire
du 8 au 10 janvier 2020

Production déléguée : Prémisses

Dispositif Création en Cours

Mise en scène : Maëlle Dequiedt
Scénographie : Heidi Folliet
Costumes : Solène Fourt
Dramaturgie :Simon Hatab

Avec : Quentin Barbosa

Le projet Jukebox fait partie d’un cycle de recherches qui aboutira à la création du spectacle I Wish I Was à l’automne 2020. Comment des chansons peuvent-elles devenir la BO de nos vies ? Dans le cadre du dispositif Création en Cours, Maelle Dequiedt et son équippe ont passé cinq semaines en résidence dans la commune de Fours pour mener des laboratoires avec ses habitants autour des icônes POP. En enquêtant à l’échelle du village sur la présence de la musique dans le quotidien, en récoltant des souvenirs et des instantanés, nous avons essayé de comprendre la fabrique des rêves et la construction des identités.

Fours (Bourgogne-Franche-Comté)
de janvier à juin 2018

Création en Cours est un dispositif initié par les Ateliers Médicisle Ministère de la Culture et le Ministère de l’Éducation Nationale

Création 2020

Mise en scène Maëlle Dequiedt
Dramaturgie : Simon Hatab
Arrangements musicaux : Francisco Alvarado
Scénographie : Heidi Folliet
Costumes : Solène Fourt
Lumières / vidéo : Auréliane Pazzaglia
Régie générale : Jori Desq
Son : Romain Crivellari

avec :

Youssouf Abi-AyadQuentin BarbosaPauline HaudepinMathilde MennetrierRomain PageardMaud Pougeoise

I WISH I WAS naît du désir d’explorer au théâtre l’expérience musicale, qu’elle soit collective, lors d’un concert, ou intime, lors d’un moment d’écoute solitaire. Il s’agit, à travers ce spectacle, d’essayer de décrypter ce temps suspendu, cet espace détaché du quotidien, et d’interroger les phénomènes sensibles qui s’y jouent.

Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes
Théâtre de Denain
2, 3 octobre 2020

Le POC Alfortville
10 octobre 2020

Théâtre de la Cité internationale
du 12 au 27 octobre 2020

Production déléguée : Prémisses.
Coproduction Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes Campus Valenciennes-Amiens pôle européen de création, le Théâtre de la Cité internationaleComédie de ColmarLe POC Alfortville, avec le soutien du Jeune Théâtre National, de la Ville de Denain, de la Région Hauts-de-France

LES COLLABORATIONS avec l’ OPERA

Création 2017 / Reprise 2018

Mise en scène : Maëlle Dequiedt
Scénographie : Heidi Folliet
Costumes : Heidi Folliet, Caroline Trossevin-Bayle
Lumières : Laurence Magnée
Vidéo : Lou Reichling
Dramaturgie : Simon Hatab
Assistante à la mise en scène : Jeanne Desoubeaux

Avec :
Adriana Gonzalez, Thibaud Epp, Sofija Petrović, Federico Tibone, Pauline Texier, Yoan Héreau, Mikhail Timoshenko, Laure Poissonnier, Farrah El Dibany, Juan de Dios Mateos, Tomasz Kumięga, Ben-San Lau, Emanuela Pascu

 La nuit est l’une des grandes obsessions shakespeariennes : la nuit qui fait vaciller Hamlet entre l’être et le néant, la nuit qui voit errer Ophélie désaxée, la nuit de l’horrible lucidité pour Lear, la nuit dans laquelle les amants fuient la loi qui leur interdit d’être ensemble… Cette nuit brouille la frontière entre les fictions et les époques. Elle embrasse trois siècles de musique – de Purcell à Reimann – et fait coexister des personnages qui n’avaient aucune raison de se croiser. Elle est un univers hors de contrôle, le dernier espace de liberté, le dernier refuge de nos désirs.

 

Académie de l’Opéra national de Paris

Amphithéâtre Bastille
29 juin 2017

Amphithéâtre Bastille
du 9 au 18 octobre 2018

La Grange au Lac Evian
26 octobre 2018

Création 2020

Mise en scène : Maëlle Dequiedt
Adaptation musicale : Arthur Lavandier
Direction musicale : Quentin Hindley / Lucie Leguay (10 mars)
Dramaturgie : Simon Hatab
Décor : Heidi Folliet
Costumes : Solène Fourt
Lumières : Laurence Magnée

Cheffe de chant : Edwige Herchenroder
Cheffe de chœur : Brigitte Rose
Le Comte : Guillaume Andrieux
La Comtesse : Charlotte Despaux
Figaro : Francesco Salvadori
Susanna : Clara Guillon
Cherubino : Aliénor Feix

Chœur de scène et chœur de salle : Enfants des ateliers Finoreille
Orchestre de Picardie

 

Quand l’Opéra de Lille nous a proposé de mettre en scène Les Noces de Figaro en intégrant plusieurs centaines d’enfants, nous nous sommes demandé quelle pourrait être leur place. Dans l’opéra de Mozart, l’enfant, c’est Cherubino et le Comte veut le tuer. Comme si la petite société aristocratique du château d’Almaviva, qui vit repliée sur elle-même, en refusant absolument de voir les nuages de la Révolution qui s’amoncellent à l’horizon, dévorait ses propres enfants. Rien ne préparait Les Noces de Figaro à recevoir ces 300 enfants, pas plus que le château d’Almaviva n’était prêt à accueillir la Révolution à venir. Alors nous nous sommes dit que, si les enfants n’étaient pas prévus dans l’oeuvre, ils s’y inviteraient eux-même, sans en demander la permission. Et que le spectacle raconterait cette rencontre, ce choc. Après tout, Les Noces de Figaro est un opéra révolutionnaire, non ?

Opéra de Lille
7, 8, 10 mars 2020

Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes
Théâtre de Denain
15 mars 2020

commande et production Opéra de Lille
en collaboration avec Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes et la Communauté d’Agglomération de La Porte du Hainaut