Le collectif Marthe se forme à l’automne 2017 pour créer le spectacle Le Monde Renversé. Il est composé de Clara Bonnet, Marie-Ange Gagnaux, Aurélia Lüscher et Itto Mehdaoui, quatre comédiennes et metteuses en scène formées à l’Ecole de la Comédie de Saint-Etienne. Le dramaturge et auteur Guillaume Cayet, ancien élève de la section écriture à l’ENSATT, et le metteur en scène et acteur Maurin Ollès les accompagnent ponctuellement au cours de leurs créations. 

De 2017 à 2020, le collectif Marthe est accueilli en résidence au Théâtre de la Cité Internationale à Paris dans le cadre de l’accompagnement de Prémisses – Office de production artistique et solidaire. Il est également associé depuis 2019 au Théâtre du Point du jour à Lyon, sous la direction d’Angélique Clairand et Éric Massé.

Pour la seconde création, Tiens ta garde (mars 2020 à la Comédie de Saint Etienne puis en tournée), la comédienne Maybie Vareilles rejoint le collectif.

Les comédiennes et metteuses en scène du collectif Marthe sont désireuses de construire collectivement un théâtre de laboratoire où les frontières entre écriture, dramaturgie et jeu s’estompent. Chacune s’essayant à toutes les positions à tour de rôle, elles mènent ce travail de recherche en prenant appui sur des faits sociologiques et politiques pour les faire délirer et en trouver le principe théâtral. Il s’agit pour elles de partir de leurs intimités et de trouver un « nous » qui les définit pour continuer à forger cet outil commun du plateau. 

Les comédiennes aiment à s’accompagner durant leurs résidences de travail de chercheuses et des chercheurs, de philosophes, de militant.e.s et de femmes et d’hommes dont le corps n’est pas ou peu représenté au théâtre. 

Le plateau sera toujours à leurs yeux le lieu des possibles pour déployer des envies sincères, des désirs urgents, un endroit où cohabitent l’intime et le politique, leurs vies quotidiennes et leurs vies rêvées, les combats joyeux et les blessures de chacun.e.

En partance pour de nouvelles aventures, fortes du bagage théorique qu’elles ont partagé pendant la création du Monde Renversé, des notions d’empowerment ou d’autonomisation politique, des luttes des féministes des années 70 ou de celles des dissident.e.s d’aujourd’hui, le collectif Marthe souhaite tisser un théâtre du sensible, explorant les rouages du capitalisme et les formes de résistance à la marchandisation des corps et du vivant. 

Le collectif est depuis octobre 2019 implanté à Saint-Etienne en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Spectacle lauréat 2017 

Mise en scène : jeu / écriture :   Clara Bonnet,Marie-ange Gagnaux, Aurelia Lüscher ,  Itto Mehdaoui 
Dramaturgie / écriture :  Guillaume Cayet
Création lumière :  Clémentine Pradier
Chorégraphie :  Marjory Duprès
Œil Exterieur : Maurin Olles
Construction :  Solène Fourt
Conception Nez :  Célia Kretschmar , Cécile Kretschmar

Ce collectif d’actrices s’empare du mythe de la sorcière pour réinterroger les mécanismes de persécution des femmes. Sorcières ; vieilles lubriques, voleuses de pénis, coupables d’infanticides, séductrices, dévoreuses d’embryons forniquant avec le diable… Comment figurer au théâtre ce corps imaginé, fantasmé, monstrueux ? Comment investir concrètement ce stéréotype ? Ce spectacle est basé sur une écriture de plateau. Les inspirations de ce projet proviennent de montages de textes venus de leurs improvisations, ainsi que d’extraits de textes existants : contes, essais, différents écrits féministes. Cette création est centrée sur la question des corps féminins.

Production déléguée Prémisses 
en coproduction avec le : TU-Théâtre de l’Usine
avec le soutien de : la Fondation Ernst Göhner, la Commune de Plan-Les-Ouates, Les Maisons Mainou, La Quincaillerie

Création au Théâtre de la Cité Internationale
11 au 25 janvier 2018

Exploitation :
Théâtre National de Bruxelles
19 et 20 octobre 2018
Théâtre Sorano, Toulouse
14 et 15 novembre 2018
Préau, CDN de Vire
22 novembre 2018
La Ferme du Buisson, Paris
le 24 novembre 2018
la Comédie de Caen
28 et 29 novembre 2018
Quai d’Angers
du 11 au 14 décembre 2018
CDN de Rouen
du 17 au 21 décembre 2018
Théâtre des 13 Vents – CDN de Montpellier
Du 12 au 15 mars 2018
La Comédie de Saint-Etienne – CDN
Du 9 au 11 avril 2018
au Théâtre La Passerelle – Scène nationale de Gap
les 9 et 10 mai 2018
Célestins -Théâtre de Lyon
15 au 24 mai 2018

Presse :

– AGENCE FRANCE PRESSE MONDIALES, le 19 janvier 2018, Collectif Marthe : 4 « sorcières » délurées osent le féminisme au théâtre.
– WEBTHÉÂTRE, janvier 2018, par Gilles Costaz, La parole aux sorcières
– L’HUMANITÉ, par Gérald Rossi, janvier 2018, Les sorcières sont dans la salle
– MÉDIAPART, par Jean-Pierre Tibaudat, 25 janvier 2018, Quatre sorcières bien givrées
– TOUTE LA CULTURE, janvier 2018, Le Monde Renversé
– LE BONBON, janvier 2018, Coup de coeur : la pièce de théâtre qui bouscule les tabous
– LES 5 PIÈCES, janvier 2018, par Louise Perga, Le monde renversé du collectif Marthe
– IO MAGAZINE, le 19 janvier 2018, par Inès Coville, Soeurs-Sorcières

Création 2020

Texte : Clara Bonnet*Guillaume Cayet, Marie-Ange Gagnaux*, Aurélia Lüscher*, Itto Mehdaoui*, Maybie Vareilles*
Mise en scène et interprétation : Clara Bonnet, Marie-Ange Gagnaux, Aurélia Lüscher, Maybie Vareilles
Lumière : Juliette Romens
Création silhouettes : Cécile Kretschmar
Scénographie et costumes : Emma Depoid
Régie générale : Clémentine Pradier & Clémentine Gaud
Regard extérieur : Maurin Ollès*
Auto-défense : Élodie Asorin – Octogone autodéfense
Construction décor Ateliers de La Comédie de Saint-Étienne

* issu.e.s de L’École de la Comédie

Qu’est ce qu’un corps en résistance ? Qu’est ce qui va motiver un corps historiquement contraint à transformer sa peur en rage ?

La question du corps dans ses différents états, contraint, soumis, meurtri, empêché, tendu, rêvé, combattant, fort, sensible, est centrale dans la recherche du collectif Marthe.

Après leur première création Le Monde renversé, Clara Bonnet, Marie-Ange Gagnaux, Aurélia Lüscher, Itto Mehdaoui et Maybie Vareilles se sont penchées cette fois sur l’autodéfense, la question de la légitime défense et de ceux qui en ont été exclu.e.s au cours de l’Histoire.

Prenant appui sur différents mouvements politiques, différents groupes d’individus, à des périodes historiques diverses, les cinq comédiennes portent au plateau des épisodes concrets de différentes luttes au cours desquelles les femmes ont joué, ou jouent encore, un rôle essentiel. Cette recherche s’inscrit dans une logique de laboratoire. Il s’agit d’expérimenter une écriture de plateau en y mêlant des improvisations, des discussions menées dans des lieux de luttes auprès de militant.e.s, des écrits théoriques, et notamment Se Défendre, une philosophie de la violence d’Elsa Dorlin.

 

Production déléguée : Prémisses – Office de production artistique et solidaire pour la jeune création – Le collectif Marthe fait partie des premiers lauréats du Dispositif Cluster initié par Prémisses, Office de production artistique et solidaire pour la jeune création
Coproduction : Théâtre de la Cité internationale ; La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national ; Théâtre Dijon Bourgogne – Centre dramatique national ; La Comédie de Valence – Centre dramatique national Drôme-Ardèche ; Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin ; Théâtre du Point du Jour, Lyon ; La Ferme du Buisson – Scène nationale ; Domaine d’O, Montpellier 3M
Avec le soutien de : la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, La Fonderie – Le Mans, DIESE# Auvergne-Rhône-Alpes dispositif d’insertion de L’École de la Comédie Saint-Étienne | avec la participation artistique du Jeune Théâtre National | spectacle répété et créé à La Comédie de Saint-Étienne | Le collectif Marthe est en résidence de création et d’action artistique pour trois saisons au Théâtre de la Cité internationale

Exploitation :

Comédie de Saint Etienne
10 au 13 mars 2020
Comédie de Valence
31 mars et 1er avril 2020
Théâtre du Point du jour
14 au 18 avril 2020
CDN Dijon Bourgogne
26 au 29 mai 2020
Théâtre National de Bruxelles / Festival des Libertés (à confirmer)
le 23 octobre 2020
Théâtre de la Cité internationale à Paris
du 1er au 19 décembre 2020
Les Halles de Schaerbeek, Bruxelles
(1 ou 2 représentation.s en janvier 2021)
Théâtre de l’Union CDN de Limoges
27 et 28 janvier 2021
héâtre Domaine d’O – Montpellier
9 et 10 février 2021
La Ferme du Buisson
5-6 février 2021